Peut-on faire une croisière enceinte ? Conseils aux futures mamans

Les nausées ne font pas partie de votre pack grossesse et vous entendez bien partir en croisière pour vous divertir en attendant bébé. Très bien ! Mais la future maman que vous êtes s’est-elle posée les bonnes questions avant d’embarquer ? Croisières Thématiques y répond.

Peut-on faire une croisière enceinte ? Conseils aux futures mamans
Partagez cette info avec vos amis :
Pour vous éclairer, il y a au moins 3 points importants à ne pas négliger. Quelles sont les règles de sécurité des compagnies en matière de grossesse ? Quel est votre état de santé général et celui du fœtus ? Ce voyage en mer sera t-il bon pour vous et votre futur enfant ? Après avoir répondu à ces 3 questions, vous serez prête à embarquer… ou pas.
 

Ce que disent les compagnies de croisière sur les femmes enceintes ?

Il y a une constante, celle d’une limite au-delà de laquelle les passagères portant un enfant ne seront pas admises sur les paquebots. La question de la sécurité et de la responsabilité en cas de problèmes médicaux est évidente. En parcourant divers règlements de compagnies, le seuil de 24 semaines revient assez souvent, mais aussi celui de 26 semaines, voire de 28 ! Pour Costa et MSC Croisières, la limite est établie à 24 semaines. Les futurs parents le savent, la notion de temps est toute relative en matière de grossesse. Aussi existe t-il une subtilité temporelle qui n’est pas forcément mentionnée dans les conditions des compagnies : parlent-ils de semaines d’aménorrhée ou de semaines de grossesse ? C’est le temps de gestation qui est pris en compte, donc le nombre de semaines de grossesse. Attention, ce seuil de 24 semaines concerne l’intégralité de la croisière, et notamment le dernier jour !
 
Quel que soit le stade de sa grossesse, une femme enceinte est invitée à présenter un certificat médical de son gynécologue spécifiant clairement son aptitude à faire une croisière. Sans ce document, elle peut se voir interdite d’accès à bord. Et même si les rondeurs ne se voient pas encore, ce certificat reste indispensable ! Il en va de votre responsabilité, et non de celle de la compagnie. Pour information, MSC Croisières indique dans ses conditions de transport que « la Société ne peut ni accepter à bord ni transporter de Passagères enceintes de 24 semaines ou plus d'ici à la fin de la croisière. La Société se réserve le droit de refuser l'embarquement à toute Passagère en état avancé de grossesse et ne pourra être tenue responsable de ce refus. »

Quid des équipements en cas de complications liées à la grossesse

Il faut le savoir, et c’est ce qui explique cette précaution avant l’embarquement : si les bateaux de croisière disposent bien d’un centre médical avec médecin(s) et infirmière(s), ils n’ont pas de matériel spécifique pour les accouchements et pour l’arrivée du nouveau-né ! Bien entendu, vous ne resterez pas à la porte de l’infirmerie si les contractions vous assaillent, mais sachez tout de même que l’hôpital du bateau n’a pas été conçu pour votre situation de votre femme enceinte. Vous êtes prévenue ! Ainsi peut-on lire dans les conditions de Costa Croisières : « Costa ne pourra, en aucune manière, être tenu responsable envers la passagère en cas de problème ou d’incident ayant trait à son état de grossesse, survenu pendant ou après la croisière. » Même son de cloche pour Croisières de France qui indique que : « l’organisateur et le personnel de bord déclinent toute responsabilité pouvant découler, pendant ou après le voyage, de complications de grossesse rencontrées par une passagère enceinte ou d'autres circonstances liées à son état. »

Est-ce bon pour ma santé et pour celle de bébé ?

Même s’il est de bon ton de considérer qu’une femme enceinte n’est pas une personne malade, il convient de prendre les devants en matière de traitements. Aussi, si vous craignez le mal de mer à bord, vous devez impérativement vous renseigner en amont sur les médicaments que vous pouvez prendre. Certaines molécules ne conviendront pas à votre état et vous devez obtenir l’avis d’un professionnel à terre et faire les emplettes nécessaires. Une visite chez votre médecin traitant est d’ailleurs fortement recommandée, notamment si les médicaments sont délivrées uniquement sur ordonnance. Vous ne trouverez pas une officine spécialisée au beau milieu de l’océan. Si vous n’avez pas prévu le coup, optez pour du thé au gingembre et évitez les aliments difficiles à digérer pour vous en temps normal.
 
Autre « danger » à prendre en compte, les rayons X que vous allez successivement recevoir aux portiques de sécurité. Si l’on regarde certains rapports, les conclusions sont alarmistes pour les gros dispositifs de radiologie et autres, mais il faut savoir que les doses envoyées lors de ces passages touristiques sont infimes. L’idéal étant de ne pas du tout y être exposée, n’hésitez pas à demander une fouille corporelle quand cela est possible.
 
Pour finir, découvrez l'histoire insolite de cette femme qui accouche d'un grand prématuré sur un bateau de croisière
 
Crédit image : ©Flickr

Publié le mercredi 22 juillet 2015 09:15

À propos de l'auteur

Fred Santos Fred Santos : Journaliste, Fred vous informe sur l'actualité du monde des croisières.
Retrouvez +Fred Santos sur Google+
Pourquoi choisir Croisières d’exception ?

Une équipe francophone qui vous accompagne, bienveillante et aux petits soins > découvrir

le plaisir d’apprendre et de comprendre avec nos conférenciers > en savoir plus

La garantie des institutions qui assurent la protection des voyageurs > en savoir plus

Des navires de qualité, des destinations rares et merveilleuses > découvrir

Ils sont déjà partis avec Croisières d'exception. >  Lisez leurs témoignages