Les futurs navires Costa seront plus écologiques

Le leader de la croisière en Europe vient de passer commande de 2 nouveaux bateaux avec des capacités d’accueil phénoménales et un mode de propulsion et d'alimentation beaucoup moins polluant. Mise à l’eau prévue pour l’année 2019 et 2020.

Les futurs navires Costa seront plus écologiques

Partagez cette info avec vos amis :
Alors qu’un rapport de France Nature Environnement (fichier PDF) est apparu au cours de ce mois de juillet faisant état d'une grande pollution des navires lorsqu’ils sont à quai, Costa Crociere (plus connu sous l’appellation Costa Croisières en France) annonce la construction de 2 paquebots beaucoup plus respectueux de l’environnement. Une commande qui tombe à point nommé !
 

Deux nouveaux géants des mers

Quand certains armateurs misent sur un faible nombre de passagers, Costa Croisières joue clairement la carte du gigantisme. Les prochains navires de la flotte pourront accueillir jusqu’à 6600 personnes chacun. Ces derniers occuperont les 2600 cabines mises à leur disposition. Ces 2 mastodontes seront construits dans les chantiers navals de Meyer à Turku en Finlande et de Papenbourg en Allemagne. Les caractéristiques techniques communes de ces navires ? Leur longueur de 337 mètres, leur largeur de 42 mètres et de plus de 180.000 tonneaux de jauge brute pour chacun. Autre signe de la bonne santé de l’industrie de la croisière et notamment de la compagnie Costa, d’autres constructions de bateaux sont à venir.
 

Le gaz liquéfié pour des navires plus verts

Selon Neil Palomba, président de Costa Croisières, « les deux navires Costa sont de véritables innovations pour le secteur. Ils deviendront de nouvelles références pour toute l'industrie, car ils seront les premiers navires écologiques fonctionnant au GNL et proposeront une large gamme d'équipements conviviaux pour les passagers ». Pour comprendre cette nouvelle politique de l’armateur, il faut savoir que l’industrie de la croisière est souvent pointée du doigt en matière de pollution maritime. En optant pour ce nouveau dispositif énergétique, Costa mise sur un procédé plus respectueux et dont les perspectives d’avenir sont excellentes. En effet, les réserves de gaz sont grandes à travers le monde et le procédé pour le liquéfier éprouvé. Certes, la pollution générée ne sera pas absente mais bien moindre que celle produite par les systèmes actuels. Au rang des pays exportateurs de gaz liquéfié les plus importants, on trouve le Qatar, la Malaisie et l’Australie. La Russie devrait jouer un rôle de plus en plus important dans les années à venir. Certes, l’investissement de Costa pour équiper et entretenir ses nouveaux navires GNL est sensiblement plus élevé, mais le coût du gaz est moindre que les énergies fossiles actuelles.
 
Aujourd’hui, le GNL est utilisé au quotidien par des particuliers et des entreprises. Découvrez comment celui-ci est produit, stocké et distribué…
 
 
Source de l’information et des images

Publié le vendredi 31 juillet 2015 09:16

À propos de l'auteur

Fred Santos Fred Santos : Journaliste, Fred vous informe sur l'actualité du monde des croisières.
Retrouvez +Fred Santos sur Google+
Tous les articles de Fred Santos

Pourquoi choisir Croisières d’exception ?

Une équipe francophone qui vous accompagne, bienveillante et aux petits soins > découvrir

le plaisir d’apprendre et de comprendre avec nos conférenciers > en savoir plus

La garantie des institutions qui assurent la protection des voyageurs > en savoir plus

Des navires de qualité, des destinations rares et merveilleuses > découvrir

Ils sont déjà partis avec Croisières d'exception. >  Lisez leurs témoignages