Ponant : nouveau record dans l’Arctique pour l’armateur français

Durant 5 semaines environ, la fonte des glaces permet aux bateaux d'emprunter le mythique Passage du Nord-Ouest. La compagnie française Ponant a profité de cette courte fenêtre pour y faire transiter deux de ses navires, quasiment en même temps.

Ponant : nouveau record dans l’Arctique pour l’armateur français

Partagez cette info avec vos amis :
Qui a dit que le luxe ne se conjuguait pas avec l’expédition ? L’armateur français Ponant, réputé pour la qualité de ses bateaux et de ses prestations à bord, a récemment marqué l’histoire maritime hexagonale en faisant passer quasi simultanément (à 3 jours d’intervalle) Le Boréal et Le Soléal par le Passage du Nord-Ouest. Une prouesse rendue possible grâce à des conditions météorologiques et maritimes favorables, et grâce à l’expérience de navigation de ses 2 commandants, Étienne Garcia et Patrick Marchesseau. Le Soléal avait déjà accompli cet exploit (seul) il y a maintenant 2 ans.
 

2 navires pour 1 exploit… ou plutôt 3 bateaux pour 2 records !

Entre rives glacées, icebergs, et pléthore de bélougas, d’ours polaires et de narvals, les passagers ont pu admirer des paysages insolites que seuls quelques documentaires ont le don de retranscrire à l’écran. Hasard du calendrier, cette actualité de l’armateur intervient presque en même temps que l’exploit du Français Charles Hedrick, premier homme a avoir traversé le passage du Nord-Ouest à la rame. Les passagers du Soléal ont d’ailleurs pu croiser sa route le 2 septembre.
 

 Comme en témoigne cette vidéo, le commandant Patrick Marchesseau connaît bien cette région polaire. Découvrez son périple à bord de l’Austral en 2014…

 

Passage du Nord-Ouest : entre convoitises et changement climatique 

En 1840, l’Angleterre, forte de son statut de grande puissance navale, commerciale, militaire et coloniale, se devait de trouver une route pour atteindre la Chine et les Indes. Aujourd’hui, l'utilisation de cette route permet de raccourcir de près de 4000 kilomètres le parcours entre le Vieux Continent et l’Extrême Orient. Les enjeux ne sont donc pas si différents, même si les moyens pour y parvenir ont bien changé.
 
Malheureusement, ce type de traversée risque d’être de moins en moins singulière au cours des prochaines décennies. La fonte des glaces s’accélérant, et la zone étant en proie à de nombreuses convoitises économiques (son sous-sol étant particulièrement riche en hydrocarbures), il ne fait quasiment aucun doute que l’activité humaine de la planète facilitera le transit des bateaux sur ce parcours. En ce qui nous concerne, il faudra patienter 1 année de plus pour profiter de ce voyage de l'armateur récemment repris par l'homme d'affaires François Pinault.
 
© Crédit : Fotolia

Publié le vendredi 25 septembre 2015 12:21

À propos de l'auteur

Fred Santos Fred Santos : Journaliste, Fred vous informe sur l'actualité du monde des croisières.
Retrouvez +Fred Santos sur Google+
Tous les articles de Fred Santos
Pourquoi choisir Croisières d’exception ?

Une équipe francophone qui vous accompagne, bienveillante et aux petits soins > découvrir

le plaisir d’apprendre et de comprendre avec nos conférenciers > en savoir plus

La garantie des institutions qui assurent la protection des voyageurs > en savoir plus

Des navires de qualité, des destinations rares et merveilleuses > découvrir

Ils sont déjà partis avec Croisières d'exception. >  Lisez leurs témoignages