Les 10 grandes erreurs de débutants à ne jamais faire en croisière

Découvrez les erreurs des croisiéristes novices pour éviter de les reproduire. Et économisez du temps, de l'énergie et de l'argent.

Les 10 grandes erreurs de débutants à ne jamais faire en croisière

Partagez cette info avec vos amis :

1. Faire confiance à son sens de l’orientation

Il faut le savoir, il vous faudra un peu de temps (quelques jours pour certains) pour bien comprendre comment s’organise un (grand) bateau. Parce que vous devrez parfois prendre l’ascenseur pour aller à l’autre bout du pont sur lequel vous êtes déjà. Parce que vous vous tromperez au moins une fois de côté pour rejoindre votre cabine. Nous vous conseillons d'utiliser votre smartphone pour prendre en photo le plan du navire. Vous l’aurez ainsi toujours sur vous. De plus, identifiez bien les ponts qui vont réellement vous servir (restauration, cabine, lieu de rendez-vous). Avec vos proches, n’hésitez pas à vous donner un lieu de rendez-vous au cas où vous vous perdiez.

2. Vouloir coupler sa carte bancaire avec sa carte passager le plus vite possible

À tort, le croisiériste novice pense qu’il ne peut pas commencer à utiliser sa carte passager sans l’avoir préalablement couplée avec sa carte bancaire. Voilà pourquoi on peut voir de longues files d’attente dès le premier jour aux bornes d’activation. Sachez-le, votre carte passager est d’ores et déjà fonctionnelle et vous pouvez l’utiliser dès votre entrée sur le navire. Attendez que les bornes soient désertes pour procéder à ce couplage. Seule limite : faire cette opération avant le dernier jour. Ça vous laisse quand même un peu de marge.

3. Manger comme tout le monde (au buffet)

Partez du principe que plus il y a de monde à un endroit du buffet, moins vous aurez de chances de découvrir des petits plats différents. En effet, ce grand espace de restauration propose aussi des repas plus atypiques. N’hésitez pas à visiter le buffet juste avant ou après le grand rush pour faire vos repérages. Par exemple, optez pour ces petits sandwichs savoureux préparés avec soin par son chef qui sera ravi de vous servir. Rares sont les passagers qui viennent le voir, alors attendez-vous au meilleur des accueils. Mais il n’y a pas que ça…

4. Croire qu’on n’a aucune obligation une fois à bord

Après le stress de l’embarquement et la crainte d’avoir oublié ses papiers, perdu ses bagages… on peut se croire totalement libre de ses mouvements et de ses activités une fois sur le bateau. Ne vous emballez pas, il vous reste une petite formalité à accomplir avant d’être complètement en vacances. Et elle n’est pas des moindres. En effet, le premier jour, vous devrez obligatoirement réaliser l’exercice de sécurité avec tous les nouveaux passagers. Ne vous lancez donc pas dans une sieste ou autre, vous serez contraint de rejoindre les nouveaux arrivants avec votre gilet de sauvetage sur le dos. Rassurez-vous, cela ne dure qu’une petite vingtaine de minutes.

5. Ne pas identifier son conseiller francophone

Sur les bateaux de compagnies étrangères comme Costa, MSC et autres, les croisiéristes débutants sont bien souvent perdus au début de leur voyage. Parce qu’ils ne parlent pas un seul mot d’anglais, ils ont bien du mal à comprendre comment les choses se déroulent. Si vous n’avez pas opté pour l’une de nos croisières, personne ne viendra vous voir pour vous expliquer comment tout cela se déroule. Sachez-le, il y a - au moins - un conseiller francophone qui est à votre disposition pour vous renseigner. Nul besoin de faire la queue au centre d’accueil principal, vous pourrez le trouver à un petit stand dédié. Votre mission - si vous l’acceptez : identifier le plus rapidement votre contact francophone, vous ne le regretterez pas.
 
Dans le cadre de nos Croisières d'exception, une équipe complète d'accompagnants francophones vous accueillent dès le début de votre voyage (le plus souvent dès l'aéroport) et vous assiste tout du long.
 
 

6. Ignorer son smartphone

La tentation est grande. Vous savez qu’en mer vous n’aurez pas de réseau donc vous prenez ce prétexte pour l’oublier au fond de votre poche ou de votre sac. Pourtant, il y a au moins 3 bonnes raisons pour lesquelles il va falloir le prendre encore en considération. D’abord pour consulter vos derniers e-mails et envoyer vos derniers messages avant la grosse coupure réseau qui vous attend. Vous avez encore du réseau si vous êtes encore à quai. Mais aussi pour modifier les réglages réseau de votre terminal mobile. Désactivez les données cellulaires ou passez en mode avion pour éviter les factures astronomiques à votre retour de croisière. Et puis, les grosses compagnies proposent bien souvent des applications pour communiquer gratuitement entre passagers. Ce serait dommage de vous priver de ce luxe dans un endroit si grand.
 

7. Aller là où tout le monde va

C’est mathématique, quand il y a du monde à un endroit, il n’y en a pas à un autre. Ainsi, le primocroisiériste aura tendance à suivre la foule quand celui qui a quelques voyages à son actif cherchera les espaces moins bondés. La bibliothèque est un endroit que peu de gens connaissent et dans lequel vous pourrez trouver du calme et du silence. Profitez-en au début de votre voyage, car l’endroit est plus fréquenté les jours suivants. Même chose au buffet : regardez si celui-ci ne comporte pas un étage, il n’y a personne, du moins jusqu'à ce que les gens le découvrent. Idéal si vous êtes en groupe pour trouver de grandes tablées.
 

8. Laissez son coffre-fort vide

Bien souvent, votre cabine comporte un coffre-fort très simple d’utilisation, et dans lequel vous pourrez placer tous vos papiers importants et objets de valeur. Laissez donc votre sac à main et sacoche en cabine, cela vous encombrera plus qu’autre chose. La seule chose dont vous avez besoin est votre carte personnelle de passager. C’est elle qui vous permettra de régler tous vos achats, d'ouvrir et de fermer votre cabine. Voyagez léger ! C’est du moins ce que font les croisiéristes avertis.
 

9. Arriver à l’heure au restaurant

Si arriver à l’heure fait partie des règles élémentaires que toute personne en quête de civisme s’applique, la donne est légèrement différente à bord. Si vous trouvez confortable d’attendre 10 minutes debout au milieu de tout le monde lorsque vous patientez à l’entrée du restaurant, libre à vous. Sinon, différez de 10 ou 15 minutes votre arrivée et vous ne ferez jamais la queue. Ce réflexe est à avoir dans bien des cas en croisière et vous aurez le sentiment qu’il n’y a pas grand monde sur un navire qui compte tout de même plusieurs milliers de personnes.
 

10. Croire que les excursions sont indispensables

Les croisiéristes en devenir pensent jouer la carte de la sécurité en adoptant le réflexe excursion lorsqu’ils partent en escale. Pourtant, ils devraient savoir qu’on peut tout à fait visiter une ville sans forcément être en groupe. Certaines excursions valent clairement la peine, notamment quand elles nous simplifient le transit vers le point d’intérêt, mais on peut bien souvent prendre le bus ou le train seuls. On économise et on garde sa liberté de mouvement d’autant plus agréable lorsqu’on est en vacances. Une chose est sûre : tout dépend de la destination, mais les croisiéristes chevronnés préparent leurs escales bien à l’avance.

Publié le lundi 5 juin 2017 12:01

À propos de l'auteur

Fred Santos Fred Santos : Journaliste, Fred vous informe sur l'actualité du monde des croisières.
Retrouvez +Fred Santos sur Google+
Tous les articles de Fred Santos
Pourquoi choisir Croisières d’exception ?

Une équipe francophone qui vous accompagne, bienveillante et aux petits soins > découvrir

le plaisir d’apprendre et de comprendre avec nos conférenciers > en savoir plus

La garantie des institutions qui assurent la protection des voyageurs > en savoir plus

Des navires de qualité, des destinations rares et merveilleuses > découvrir

Ils sont déjà partis avec Croisières d'exception. >  Lisez leurs témoignages