10 choses interdites sur un navire de croisière, sinon…

Non, tout n'est pas permis en croisière ! Certes, voyage rime bien souvent avec liberté, mais il y a tout de même certaines restrictions…

10 choses interdites sur un navire de croisière, sinon…

Partagez cette info avec vos amis :

1. Fumer n’importe où

Accrocs à la cigarette, il va falloir penser à vous discipliner une fois sur le bateau. Parce que le feu est l’un des principaux dangers en croisière, l’ensemble des compagnies a mis en place des règles très strictes. Seules quelques compagnies comme Seabourn (sur le Odyssey, le Sojourn et le Quest), Holland America Line et Fred. Olsen Cruise Line sont plus souples. Et pour les croisiéristes fumeurs de cigares, sachez qu’il existe des voyages spécialement conçus pour eux.
 
Donc, évitez de vous adonner à ce plaisir en cabine ou dans les endroits publics. Vous le verrez, il y a tout de même des lieux qui vous sont réservés comme le « Cigar Bar » à l’intérieur, ainsi que des périmètres bien définis en extérieur, notamment dans les bars extérieurs. Pour la cigarette électronique, sachez qu'elle ne déclenche pas le détecteur de fumée.
 
Le risque : au-delà des risques que vous encourrez pour votre santé, vous avez de grandes chances de faire retentir les détecteurs de fumée et de causer bien du souci au personnel responsable de votre sécurité. Les amendes peuvent atteindre les 250 dollars sur certains navires !
 

2. Faire sécher son linge sur le balcon

Oui, c’est votre cabine et vous entendez bien y faire ce qu’il vous plaît. Et prévoyant comme vous êtes, vous avez même emporté un savant dispositif pour étendre votre linge et vous dispenser ainsi des frais de pressing que vous propose la compagnie. Oubliez cette solution immédiatement, et jetez un œil dans votre salle de bain, vous pourrez peut-être y trouver une corde à linge. C'est le cas chez Costa notamment…
 
Le risque : Il y en a plusieurs en réalité. D’abord, au beau milieu de l’océan, il y a de grandes chances pour que le séchage ne soit pas optimal. Vous prenez également le risque de voir vos vêtements passer par-dessus bord si la météo s’agite. Et enfin, votre « décoration » de balcon ne va certainement pas plaire à vos voisins, et votre cabinier vous enjoindra de l’enlever rapidement.
 
On ne vous garantit pas non plus que le séchage sera optimal si vous faites une traversée de l'Atlantique Nord…
 
 

3. Laisser la porte de son balcon ouverte

Une petite brise qui caresse vos pieds lorsque vous êtes allongé sur votre lit et le doux bruit des vagues : le programme semble séduisant, mais n’est aucunement recommandé par les compagnies. C’est d’ailleurs pour cela que les portes des balcons ont un dispositif pour se refermer automatiquement. Et à l’heure où le climat est devenu une préoccupation pour tous (enfin presque), faire tourner une climatisation avec une circulation d’air extérieur n’a rien de bien écologique.
 
Le risque : si la mer peut être calme lorsque vous vous assoupissez, elle peut se déchaîner très rapidement lorsque vous êtes dans les bras de Morphée. On vous laisse imaginer le réveil avec une grande vague qui viendrait taper contre le flanc du navire, ou alors avec de grosses bourrasques. Vous n’avez peut-être pas envie non plus que certains insectes peu amicaux s’invitent dans votre cabine.
 

4. Ne pas faire l’exercice de sécurité

Le premier jour, vous êtes tenu d’enfiler votre gilet de sauvetage et de vous rendre sur le pont avec tous les passagers pour procéder aux exercices en vue d’un éventuel abandon de navire. Cette pratique n’a rien d’optionnel, et cela même si vous avez déjà fait de nombreuses croisières.
 
Le risque : Ne pas savoir comment réagir en cas de problème majeur. Et dans l’immédiat, vous recevrez une jolie lettre de la part de votre commandant…
 
Lettre du commandant lorsque l'exercice de sécurité n'est pas fait par le passager
 
Et encore une autre si vous vous défilez une nouvelle fois…
 
Relance pour l'exercice de sécurité non fait par le passager en croisière
 

5. Apporter certains objets interdits

Si les prestations que vous trouverez à bord sont comparables à celles que l’on peut trouver dans un hôtel sur la terre ferme, il y a certains objets interdits. Parmi ceux-là : 
 
  • sèche-cheveux (il y en a un dans la cabine)
  • fer à repasser
  • cafetière
  • couteau suisse (sur certaines compagnies)
  • alcools et bière
  • imitations d’armes et de munitions
  • et tout ce qui est habituellement interdit ailleurs (substances illégales, armes…)
Le risque : qu’on vous les confisque lors de votre passage au point de sécurité lors de l’embarquement.

6. Sauter !Hauteur d'un navire de croisière

Cela coulera de source pour le passager doté d’un minimum de raison, mais sachez que cette idée totalement folle passe par la tête de certaines personnes. Ce fut notamment le cas d’un croisiériste allemand épris de sa belle qui voulut l’impressionner (voir notre dossier sur les histoires insolites en croisière), ou de jeunes un peu trop alcoolisés qui prennent des risques inconsidérés.
 
Le risque : que le choc sur la mer soit fatal, et que vos chances de survie soient quasiment nulles si vous parvenez à survivre après votre saut. Restez au chaud sur le navire, l’eau de la piscine est tellement plus agréable.
 

7. Plonger dans les piscines

Cela ne vous aura pas échappé, la taille des piscines sur un navire de croisière est loin de rivaliser avec les bassins olympiques. La raison ? Le mouvement des vagues produit dans la piscine lorsque la mer est très agitée. Aussi est-il interdit de plonger dans des piscines qui peuvent être très fréquentées, notamment durant les périodes de vacances scolaires.
 
Le risque : un rappel à l’ordre de la part du personnel et un petit tour à l’hôpital du navire pour cause de choc.
 

8. S'adonner aux joies du cerf-volant

Un pont dégagé, du vent, un paysage à couper le souffle : la tentation est grande de sortir son cerf-volant, et pourtant, nous aurions pu ajouter cet objet à la liste des objets interdits en croisière, et il peut être confisqué à l’embarquement sur certaines compagnies. Mais sachez-le, vous avez tellement d’activités insolites à pratiquer sur un navire de croisière.
 
Le risque : une réprimande de la part de l’équipage et blesser un autre passager (ou vous-même) avec les vents puissants que l’on peut trouver sur le pont supérieur d’un navire.
 

9. Séduire un membre d'équipage

C’est qu’elle est particulièrement charmante cette petite serveuse en costume. Mais oubliez tout de suite cette perspective, du moins à bord. Les membres d’équipage ne doivent pas engager de relations de ce type sur un navire de croisière.
 
Le risque : que vous soyez éconduit en 2 temps 3 mouvements, et qu’un responsable de la sécurité vous rappelle cette règle élémentaire si vous insistez.
 

10. Sortir votre canne à pêche 

C’est qu’il doit y avoir du monde sous la coque ! Amis pêcheurs, n’envisagez même pas un instant de vous installer sur votre caisse à pêche et commencer à jeter de l’amorce par-dessus bord. Que ce soit depuis votre cabine ou un pont public, votre hobby risque d’être mal compris.
 
Le risque : un joli rappel à l’ordre, une confiscation de votre matériel, et une belle frayeur pour votre voisine du dessous qui voit passer devant elle un thon d’une centaine de kilos alors qu’elle était tranquillement en train de boire un thé sur son balcon.
 
© Crédit vignette : Fotolia

Publié le samedi 13 janvier 2018 18:25

À propos de l'auteur

Fred Santos Fred Santos : Journaliste, Fred vous informe sur l'actualité du monde des croisières.
Retrouvez +Fred Santos sur Google+
Tous les articles de Fred Santos
Pourquoi choisir Croisières d’exception ?

Une équipe francophone qui vous accompagne, bienveillante et aux petits soins > découvrir

le plaisir d’apprendre et de comprendre avec nos conférenciers > en savoir plus

La garantie des institutions qui assurent la protection des voyageurs > en savoir plus

Des navires de qualité, des destinations rares et merveilleuses > découvrir

Ils sont déjà partis avec Croisières d'exception. >  Lisez leurs témoignages