Internet en croisière : combien ça coûte ?

Si la croisière peut être un excellent prétexte pour casser ses habitudes et débrancher d'Internet, certains croisiéristes ne parviennent pas à se déconnecter. Parce qu'ils ont des obligations professionnelles ou parce qu'ils veulent simplement rester en contact avec le monde numérique, il existe des moyens de se connecter. Zoom sur les différentes formules proposées par les compagnies, mais aussi sur ces pièges qui peuvent vous coûter très cher !

Internet en croisière : combien ça coûte ?

Partagez cette info avec vos amis :
Selon vos besoins de connexion, vous n’opterez pas pour les mêmes formules. Vous allez le voir, il y a des options pour tous les usages, pour tous les endroits et pour tous les budgets. Accéder à Internet en pleine mer sera bien évidemment le scénario le plus onéreux, mais la tendance est clairement à la baisse des prix. Il était temps ! Le sujet étant vaste et les tarifs très fluctuants, n’hésitez pas à nous transmettre vos remarques sur d’éventuelles corrections à apporter ou l'apparition de nouvelles formules. Nous ne manquerons pas de les rappoorter ici même, si elles se vérifient facilement.
 
Date de validité : Avril 2016.
 

Comment ça marche ?

Si vous vous baladez sur le pont le plus haut de votre navire, vous pourrez difficilement rater ces grandes boules métalliques. N’y voyez pas un élément décoratif avant-gardiste, ni même une attraction cachée pour croisiéristes intrépides, mais plutôt un puissant dispositif de communication. Cela coule de source, le réseau utilisé en mer passera par le satellite, et le réseau cellulaire pourra prendre le relais à l’approche des côtes et en escale. C’est grâce à cela que vous pourrez vous connecter au Wi-Fi sur le bateau, utiliser Internet, les réseaux sociaux, appeler et être appelé, envoyer et recevoir des SMS, utiliser les meilleures applications pour votre voyage en mer… bref, garder le contact ! Et les passagers ne seront pas les seuls à utiliser ce dispositif, car l’équipage s’en servira également pour communiquer, géolocaliser le bateau… bref, faire son travail !
 
Dispositif de réception du signal satellite pour recevoir Internet en croisière
 
Point commun à toutes ces offres et à ces différentes manières de se connecter ? Ne vous attendez pas à des débits dignes des opérateurs sur la terre ferme. Autrement dit, le monde de la croisière n’a pas encore la fibre… Internet ! Et pour cause, les interférences et la météo peuvent aussi perturber le signal satellite. Certaines compagnies comme Royal Caribbean n’hésitent toutefois pas à investir massivement pour améliorer la qualité de la connexion. Le Allure of the Seas et le Oasis of the Seas sont  d'ores et déjà concernés.
 

Les formules accès à Internet chez Costa et MSC

Fort heureusement, les compagnies comprennent les besoins de ces passagers en quête de data, et ils ont tout intérêt à offrir des services dignes de ce nom. À l’heure où nous rédigeons ces lignes, de nombreuses offres existent, et elles ont de grandes chances d’évoluer dans les mois et les années à venir.
 
Croisiéristes français, vous qui avez l’habitude de voyager chez Costa ou MSC, voici quelques repères  tarifaires. Aujourd’hui, MSC Croisières propose 3 offres : la première estampillée « Forfait social » ou « Social Package » propose aux utilisateurs d’accéder aux réseaux sociaux que sont Facebook, Instagram, Twitter, Linkedin, WhatsApp ou Snapchat pour 14,90 euros (pour toute la durée de la croisière) ou 3,90 euros par jour. Si vous voulez en plus surfer sur le web, comptez 29,90 euros pour la durée de votre voyage ou 9,90 euros par jour. Il s'agit alors du  « Surfer Package ».  Enfin, pour avoir en plus la possibilité de télécharger des photos et des vidéos, la facture s’élèvera à 59,90 euros pour la croisière, ou 19,90 euros par jour. Dans ce cas, vous opterez pour le « Streamer Package ». Selon certaines sources concordantes, ces offres ne sont disponibles que sur les 4 navires de classe Fantasia. La compagnie a indiqué que l'intégralité de la flotte sera équipée et proposera ces 3 packs dans le courant de l'année 2016.
 
D’après vous, pourquoi le forfait réseau social est bien souvent le moins cher ? Sans doute parce qu’il vous permettra de communiquer sur ce que vous faites en ce moment, et assurer une promotion à moindres coûts pour la compagnie. Finalement, on pourrait même regarder le « problème » à l’envers et considérer que vous payez pour faire de la publicité pour votre compagnie. Mais c’est un autre débat…
 
Chez Costa Croisières, pas de distinction tarifaire selon les usages. Ainsi, quel que soit le site web que vous visitez ou l’application que vous utilisez, il vous en coûtera 50 centimes d’euros la minute, 20 euros pour 1 heure, 48 euros pour 3 heures, et dans tous les cas 3 euros de frais d’inscription. Autant dire que cette compagnie italienne est loin d’être compétitive dans ce domaine. Notons tout de même quelques subtilités qui peuvent avoir leur importance. Les croisières sur les navires estampillés « Neo » affichent une grille tarifaire plus intéressante. Par exemple, voilà à quoi il faudra vous attendre si vous embarquez sur le neoRiviera…
 
Tarifs Internet neo Costa
 
L’homogénéisation des prix ne se vérifie donc pas sur tous les navires de la flotte. Et la communication est elle aussi variable. Ainsi, on pourra facilement trouver cette grille tarifaire sur la version italienne ou suisse allemande du site de la compagnie. Par contre, la page française dédiée de Costa reste muette sur ce point.
 
Pour des usages plus ponctuels et dans un cadre confortable, n’oubliez pas les « Internet cafés » (ouverts 24h/24) que l’on trouve sur de nombreux navires. Vous disposez alors d’un véritable ordinateur avec parfois une imprimante si besoin. Pour régler, et comme vous en avez l’habitude, utilisez votre carte passager.
 
Internet c@fé en pleine mer
 
Sur certains navires, ces ordinateurs publics sont présents dans la bibliothèque du navire.
 

Et les prix des forfaits Internet sur les autres compagnies ?

Voici les formules proposées par les grandes compagnies de croisière. Il arrive que vous puissiez bénéficier de rabais si les forfaits data sont achetés en ligne, notamment chez Celebrity Cruises et chez Princess Cruises.
 
Carnival Cruise Line : Il existe plusieurs forfaits : comptez 0,75 dollar la minute, 29 dollars les 45 minutes, 59 dollars les 2 heures, 89 dollars les 4 heures et 159 dollars les 8 heures. Vous pouvez aussi opter pour une formule dite « sociale » pour 5 dollars par jour, laquelle vous permettra de vous connecter à vos réseaux sociaux préférés (Instagram, Facebook par exemple). Pour accéder simplement au web, comptez 16 dollars par jour (mais sans les services de Voix sur IP). Et 25 dollars par jour pour un accès 3 fois plus rapide et une prise en charge de Skype eu autres applications de VoIP.
 
Celebrity Cruises : Comptez 275 dollars environ pour un accès illimité durant toute votre croisière, 52 dollars pour 1h30 de connexion et 58 dollars pour une journée de surf en illimité.
 
Cunard : 0,75 dollar la minute, 2 heures de connexion pour les membres Gold, le double pour les membres Platinium, et 8 heures pour les membres Diamond. Les croisiéristes concernés doivent payer le forfait à l’avance puis se feront rembourser à la fin du voyage.
 
Norwegian Cruise Line : voici le détail des formules proposées selon la classe du navire sur laquelle vous embarquez…
 
Tarifs Internet chez Norwegian Cruise Line
 
 
Fred Olsen : pour les passagers de cette compagnie, ils pourront opter pour 10 livres l’heure, 20 livres pour 3 heures, et 30 livres sterling pour 24 heures de connexion.
 
P&O Cruises : 2 forfaits pour la compagnie britannique : l’un à 35 livres pour 100 minutes de connexion, l’autre à 62,50 livres pour 250 minutes.
 
Princess Cruises : Avant même le premier octet chargé, il vous en coûtera 3,95 dollars pour l’activation de votre forfait. Après, vous pourrez choisir entre 69 euros les 2 heures, 99 euros les 4 heures, 159 euros les 460 minutes, 199 euros les 680 minutes. Enfin, pour ceux qui naviguent à travers le monde, il existe une formule à 249 euros les 1100 minutes de connexion.
 
Royal Caribbean : 0,55 dollar par minute et 28 dollars l’heure. 
 
CroisEurope (croisière fluviale) : Wi-Fi certes gratuit, mais seulement à proximité du salon. N'essayez même pas depuis votre cabine, cela ne passera pas.
 

Les passagers des compagnies de luxe aux petits soins 2.0

Les croisières de luxe ne font pas l’impasse sur ce besoin. C’est ainsi que les heureux passagers des suites les plus chères estampillées Regent Seven Seas pourront surfer de manière illimitée. Un avantage qui a bien sûr un coût de départ particulièrement élevé. Pour les passagers hébergés dans les suites « Penthouse » et « Concierge », ce sera un crédit de 500 minutes de connexion. Les autres croisiéristes pourront opter pour un forfait quotidien à 29,99 dollars (mais celui-ci ne prend pas en charge les communications en VoIP type Skype, Hangout, Messenger Video…). À quelques détails près, même politique pour Oceania et ses passagers ayant dépensé le plus pour leur suite.
 
De son côté, Silversea Cruises propose et offre des temps de connexion à ses passagers en fonction de leur destination et du niveau d’hébergement. Quand certains croisiéristes en Méditerranée pourront bénéficier « gracieusement » de 2 heures de connexion par jour, d’autres passagers pourront surfer 2 fois plus longtemps s’ils ont opté pour une croisière expédition (voir tous les tarifs et modalités)
 
Autre singularité qui mérite d’être soulignée, celle du Wi-Fi gratuit et illimité proposée sur les navires de la Viking. Que ce soit sur Viking Ocean Cruises ou sur les croisières fluviales de la compagnie, les passagers peuvent se connecter sans compter. Mais certains retours font état d’un signal très faible ou absent. En bref : illimité oui, du moins quand il y a du réseau !
 

Quid de l’accès au web avec votre opérateur de téléphonie mobile ?Forfaits data étranger Orange Sosh

Sachez que la plupart des opérateurs de téléphonie mobile y vont de leur offre. S’il fait bien son travail commercial, votre opérateur vous enverra automatiquement un SMS vous indiquant les formules les plus appropriées pour votre voyage. Comme vous le voyez, les tarifs ne sont pas aussi prohibitifs que ça, mais ils ont une limite.
 
Cela ne concerne que les communications que vous pourrez avoir en escale ou à proximité immédiate des côtes et des réseaux d’opérateurs ayant passé des accords avec votre opérateur. Alors oui, cela peut-être intéressant, mais sachez aussi que vous pouvez avoir recours aux réseaux Wi-Fi gratuits que vous pourrez détecter une fois en escale.
 
Il faut y penser, mais le fait de passer à côté d’un Starbucks Café ou d’un restaurant McDonald’s peut vous offrir une connexion gratuite. À vous de voir, du moins pour vos connexions en escale…
 

En mode satellite (et grosse facture) avec Maritime Communications Partner

Pour ces passagers qui entendent bien rester connectés au beau milieu de l’océan, ils peuvent aussi avoir recours au réseau satellite. Cette fois, le prix sera beaucoup plus difficile à quantifier, car il ne s’agira pas de temps passé à surfer, mais de la quantité de données que vous allez faire transiter sur votre smartphone, tablette ou ordinateur. Là encore, si votre opérateur fait  bien son travail, ils vous enverront automatiquement un message récapitulant les tarifs pour utiliser ce réseau maritime.
 
Comme vous le voyez, il faudra compter 10,24 euros/Mo. C’est énorme ! Vous voulez un exemple concret ? Celui d’une simple photo de taille moyenne (soit 2 Mo) que vous envoyez ou recevez via ce réseau vous reviendra à plus de 20 euros ! On vous laisse imaginer la note finale si vous surfez sans compter.
 
Facturation Maritime
Crédit image : Jean-Charles Thillays
 
Un conseil : n’utilisez ce réseau que si vous n’avez pas le choix ou vraiment en cas d’urgence.
 

WiFi gratuit : oui, mais pas pour tout ! 

Lorsqu’on embarque pour la première fois sur un navire, il n’est pas forcément évident de s’y retrouver. Et pour cause, d’un côté, l’on vous dit que le prix d’Internet en croisière est exorbitant, de l’autre on vous dit qu’il y a un réseau Wi-Fi gratuit. Ne vous méprenez pas, s’il arrive qu’un réseau gratuit soit proposé sur le navire, c‘est pour des usages bien précis. Aussi pourrez-vous chatter voire appeler les autres passagers du bateau via ce réseau, mais seulement via une application dédiée. La consultation d’informations sur la compagnie et le déroulé de votre voyage sont également au programme. Quand Internet s’inscrit dans la stratégie commerciale de la compagnie, pas de raison que l’accès soit payant. C’est une autre histoire - et un autre tarif - lorsqu’il s’agit d’usages personnels.
 
Voici un récapitulatif des applications de quelques compagnies pour communiquer gratuitement à bord : 
 

 

10 conseils pour éviter les factures assassines au retour de croisière

 
  1. Posez-vous d’abord la question de la pertinence de vous connecter en voyage. N’est-ce pas justement la bonne occasion pour engager une petite « détox » numérique ?
  2. Vérifiez vraiment ce que l’appellation « appels et Internet à l’international » signifie pour votre opérateur. Ce serait dommage que vous n’en ayez pas la même définition.
  3. Désactivez l’option de rafraîchissement automatique des applications. C’est très consommateur de données !
  4. Vous connaissez le mode avion ? Et bien, il fonctionne aussi très bien en mer et vous évitera des connexions à votre insu.
  5. N’hésitez pas à désactiver l’option de MMS pour recevoir des messages multimédias
  6. Pensez mode hors connexion pour enregistrer vos musiques préférées avec des services comme Apple Music, Spotify, Deezer…
  7. Réglez la récupération des données en mode manuelle pour les e-mails (évitez le push !)
  8. Désactivez le chargement des images pour les messages électroniques
  9. Désactivez l’option de mise à jour automatique des versions des applications
  10. Appelez votre opérateur de téléphonie mobile pour évitez la faillite personnelle au retour de votre croisière
 
Bien entendu, les réglages dépendront aussi du système d’exploitation que vous utilisez. Prenez le temps de rechercher quelques tutoriels complémentaires sur Internet, et cela en fonction de vos usages et de votre écosystème numérique.
 
© Crédit vignette : Fotolia

Publié le lundi 25 avril 2016 10:19

À propos de l'auteur

Fred Santos Fred Santos : Journaliste, Fred vous informe sur l'actualité du monde des croisières.
Retrouvez +Fred Santos sur Google+
Tous les articles de Fred Santos

Pourquoi choisir Croisières d’exception ?

Une équipe francophone qui vous accompagne, bienveillante et aux petits soins > découvrir

le plaisir d’apprendre et de comprendre avec nos conférenciers > en savoir plus

La garantie des institutions qui assurent la protection des voyageurs > en savoir plus

Des navires de qualité, des destinations rares et merveilleuses > découvrir

Ils sont déjà partis avec Croisières d'exception. >  Lisez leurs témoignages