10 mauvais réflexes que les vrais croisiéristes n'auront jamais

Le passager averti sait ce qu’il peut faire ou pas pour améliorer son voyage. Voilà en tous cas ce qu’il ne fera jamais…

10 mauvais réflexes que les vrais croisiéristes n'auront jamais
Partagez cette info avec vos amis :

1. Profiter du bon air marin en pleine nuit

Cabines en croisièreS’endormir avec le bruit de la mer et cette petite brise fraîche qui vient nous caresser le visage : voilà une idée qui paraît bien bonne sur le papier. Mais vous allez rapidement vous rendre compte qu’elle n’a rien de lumineuse. Tout d’abord, la tâche ne sera pas facilitée par le système de fermeture automatique de la porte-fenêtre de votre cabine balcon. Vous pensez alors à la bloquer avec une chaise pour conserver cette ouverture. Mais si l’armateur a mis en place ce dispositif, c’est pour de bonnes raisons. Vous le savez, la météo n’est pas encore une science exacte et rien ne vous dit que vous n’allez pas être réveillé par de grands jets d’eau si le temps venait à se gâter. Et puis, avouez que cela n’a rien de bien écologique de faire fonctionner une climatisation dans un lieu ouvert. Sans compter que les bourrasques en mer peuvent vous mettre l’intérieur d’une cabine dans un état méconnaissable, et cela en quelques secondes seulement.
 

2. Terminer la bouteille de vin pour éviter de la perdre

Consommation de vin en croisièreDéguster un excellent millésime lors d’un bon repas à bord de votre navire de croisière, voilà un scénario très agréable que de nombreux passagers apprécient (notamment ceux qui partent dans le cadre d'une croisière œnologie). Et à voir le nombre de convives attablés à vos côtés, vous n’imaginez pas que les serveurs vont vous garder votre bouteille pour le lendemain si vous ne la terminez pas. C’est ce que la plupart des croisiéristes inexpérimentés vont en conclure, et ils n’oseront d’ailleurs même pas demander ce qu'il se passe si la bouteille n’est entamée que de moitié. Faux ! Vous pouvez parfaitement faire cette requête et votre serveur vous la resservira en l'état le lendemain.
 

3. Se satisfaire d’un matelas qui ne convient pas

Lit en cabinesEn général, la literie est plutôt bonne en croisière, mais il se peut que vous ayez du mal à vous adapter. Alors, vous pouvez faire contre mauvaise fortune bon cœur et vous dire que la cabine est tout de même agréable et bien placée. Ou alors, signaler votre problème d’adaptation à votre responsable de cabine. Certaines compagnies mettent un point d’honneur à vous offrir le confort le plus absolu et n’hésiteront pas à vous changer de literie. Ce sera notamment le cas de Norwegian Cruises Line qui peut, si vous en faites la demande, vous remplacer votre literie par un matelas en mousse alvéolée. Pour les passagers de Costa, ils bénéficient à ce jour d’une literie Dorelan (marque italienne) tout à fait confortable.
 

4. Ne rien prévoir !

Ne rien prévoir lors de sa croisièreOn est vacances, alors on ne va pas s’encombrer avec une quelconque organisation et se laisser aller au gré de ce que nous offrira le navire et des villes dans lesquelles le navire fera escale. C’est un réflexe qui se comprend, qui se défend, mais qui va peut-être vous faire passer à côté de belles choses. Le croisiériste averti sait qu’il doit prévoir un minimum, et donc effectuer quelques réservations. Car vous imaginez bien que les attractions phares, qu’elles se déroulent à bord ou à terre, vont être prises d’assaut. Un dîner dans un restaurant de spécialités sur le navire ? Vous devez réserver ! Une excursion pour nager avec des dauphins ? Vous devez réserver ! Avoir une bonne place dans la salle de spectacle ? Vous devrez anticiper ! Ignorer le journal de bord ? Vous allez passer à côté de réductions et de bons plans. Profiter d’une soirée en amoureux en laissant ses enfants ? Oui, mais il faudra anticiper au moins 24 heures avant. Bref, prévoyez un minimum pour profiter pleinement. Et n’oubliez pas que sur certaines compagnies, des bornes de réservations électroniques sont à votre disposition. Et aussi que vous pouvez réserver en amont sur le site web de la compagnie, avant même d’avoir posé le pied à bord.
 

5. Passer à côté de ses vacances en famille

Croisière en familleCe n’est que pour une semaine, alors vous pouvez bien vous contenter d’un peu de promiscuité durant quelques jours. Ou alors, vous pouvez réellement vous pencher sur la question en interrogeant votre compagnie sur les possibilités qu’elle offre en matière d’hébergement de familles. Sachez-le, certaines proposent des cabines distinctes communiquant entre elles, et sont situées juste à côté des clubs pour enfants. Imaginez l’autonomie dont vos enfants pourront bénéficier, et la liberté dont vous, parents, allez profiter. En outre, sachez que ces clubs sont accessibles pour les enfants (les plus jeunes) et les adolescents. Des puéricultrices qualifiées peuvent accueillir les petits à partir de 6 mois, et des animateurs aguerris auront l’énergie et les outils pour occuper les enfants jusqu’à 17 ans. En  général, et mise à part la garde pour les plus petits et les babysittings ponctuels, ces services sont compris dans le prix de votre croisière. Notons enfin que les crèches pour jeunes enfants ne sont pas disponibles sur tous les navires.
 

6. Penser que la croisière n’a rien d’un voyage intelligent

Croisière uniquement pour les loisirs ?La voilà cette sempiternelle rengaine qui veut que les croisières sont des voyages abêtissants où les passagers ne se contentent que de manger et de se divertir comme ils le feraient dans un parc d’attractions. Il faut bien lui reconnaître une chose : ce refrain a la peau dure ! Bien sûr que ce type de voyage existe, et il est malheureusement relayé de manière exclusive dans les films à grande audience.  Pourtant, on est très loin de la réalité. En témoigne notre catalogue de croisières qui vous fera aller au Japon, en Alaska, en Inde, sur le Danube et vers bien d’autres destinations en compagnie d’experts francophones qui tiendront des conférences captivantes sur différentes thématiques. Est-ce que la perception des gens sur la croisière changerait si les grands médias se faisaient aussi l’écho de ces voyages culturels ? Sans doute. Est-ce que la vôtre va changer maintenant que vous le savez ? On l’espère. Est-ce que vous serez satisfait de ce nouveau type de voyage ? 92% des passagers ayant embarqué avec Croisières d’exception le sont !
 
 
 

7. Avoir peur en mer

Peur en croisièreSe retrouver au beau milieu de la mer ou de l’océan sur un bateau, aussi grand et robuste soit-il, n’a rien de naturel. C’est un fait. Pourtant, il faut savoir que votre capitaine met un point d’honneur à garantir votre sécurité. Il peut annuler une escale s’il juge que les conditions de sécurité ne sont pas réunies. Il est automatiquement rappelé à l’ordre s’il dévie de sa route. La formation des capitaines dure plusieurs années. Les nouvelles technologies ont aussi fait une entrée remarquée dans les timoneries. Vous seriez étonné de voir comment ils assistent le pilotage des navires. Aussi, il faut savoir que même avec un trou dans la coque, un navire ne coulerait pas puisqu’un système de compartiments étanches et indépendants les uns des autres garantit une flottabilité du bateau en cas d’avarie. Voilà pourquoi les passagers expérimentés n’ont aucun problème à séjourner sereinement sur un navire de croisière.
 
 

8. S’interdire une croisière parce qu’on est seul(e)

Passager solo ?Pensant que vous allez payer le prix fort et que vous disposerez de plus de place qu’il n’en faut durant votre séjour, vous ne poussez pas plus loin vos investigations en matière de vacances à bord d’un navire. Ce choix est généralement lié à la méconnaissance que vous avez des compagnies, et de tous les efforts qu’elles fournissent pour accueillir ce nouveau type de voyageurs. Car c’est un phénomène croissant que les compagnies entendent bien exploiter en offrant des infrastructures adaptées et des tarifs plus doux pour les solos. Cabines plus petites, studios, salons exclusivement réservés aux voyageurs solos… vous auriez bien tort de vous priver de ces facilités et accommodements mis en place rien que pour vous.
 

9. Subir le bruit alentour en se disant que ça ne durera pas

Bruits en cabineCabine placée près d’un moteur, à côté de la discothèque, voisins trop bruyants… tout comme vous pourriez subir des désagréments à terre, vous pouvez aussi les expérimenter à bord d’un navire de croisière. Généralement, les cabines sont plutôt bien insonorisées, du moins bien mieux que dans certains appartements des années 60. Pourtant, si vous ne supportez plus ces bruits aux alentours, vous pouvez en informer votre responsable de cabine qui s’efforcera de trouver une solution. C’est en tous cas ce que fera le passager averti qui sait que sa doléance sera entendue. Et n’oubliez pas que si vous êtes dans un scénario compliqué, vous pouvez aussi faire la demande de changement de cabine. Si le navire n’est pas plein, on ne voit pas pourquoi la compagnie ne voudrait pas satisfaire son client.
 

10. Ne pas s’informer sur l’évolution de l’industrie de la croisière

Les nouveautés de la croisièreS’il est un secteur qui est en perpétuel développement ces temps-ci, c’est bien la croisière. À l’heure où la crise sévit un peu partout, c’est un fait sufisamment rare pour qu'il soit souligné. Et cela a des conséquences directes sur votre - future - expérience de passager. Nouveaux voyages culturels vers des destinations exceptionnelles, nouveaux navires, nouveaux services… pas une semaine ne passe sans qu’il ne se passe quelque chose dans ce secteur. Alors le plus mauvais réflexe que vous pourriez avoir est sans doute ne pas vous tenir au courant de ces innovations. Le guide de Croisières d’exception est là pour ça, ne vous en privez pas !
 
Crédits photos : ©Fotolia, ©CostaPress

Publié le lundi 16 octobre 2017 13:33

À propos de l'auteur

Fred Santos Fred Santos : Journaliste, Fred vous informe sur l'actualité du monde des croisières.
Retrouvez +Fred Santos sur Google+
Pourquoi choisir Croisières d’exception ?

Une équipe francophone qui vous accompagne, bienveillante et aux petits soins > découvrir

le plaisir d’apprendre et de comprendre avec nos conférenciers > en savoir plus

La garantie des institutions qui assurent la protection des voyageurs > en savoir plus

Des navires de qualité, des destinations rares et merveilleuses > découvrir

Ils sont déjà partis avec Croisières d'exception. >  Lisez leurs témoignages