Comment se faire mal voir sur un navire de croisière ?

Comment avoir mauvaise presse sur un navire ? Ou comment vous faire débarquer avant l'heure ? Voici un concentré de mauvais réflexes à adopter.

Comment se faire mal voir sur un navire de croisière ?

Partagez cette info avec vos amis :

1. Se faire refouler dès l’embarquement

Vous ne porterez ce fardeau de passager défaillant que quelques instants, mais il sera suffisant pour vous assurer ce statut de croisiériste indésirable sur le navire. Les raisons peuvent être nombreuses : vous tentez d’embarquer des objets illicites et vous ne voulez pas vous en séparer ; vous ne voulez pas vous soumettre aux contrôles de sécurité ; vos papiers ne sont pas en règle, voire falsifiés ; vous ne présentez pas votre billet d’embarquement en bonne et due forme. Partez du principe que les agents de contrôle ne plaisantent pas avec la sécurité et à l’instar de ceux des aéroports, ils sont intransigeants dès qu’un problème se pose.
 

2. S’octroyer des espaces rien qu’à soi

Jacuzzi, transats, piscines… les endroits qu’on aimerait privatiser pour soi et ses proches sont nombreux. Pourtant, ces espaces et équipements sont à la disposition de tous. Ainsi, placer ses affaires sur une brochette de chaises longues pour la journée et s’absenter durant un long moment n’est pas la meilleure des choses à faire. Alors bien sûr, vous êtes dans votre droit, mais le civisme peut aussi s’inviter et permettre à tous d’en profiter un maximum. Il en va de même pour ces hordes d’enfants qui envahissent la piscine (surtout durant les vacances scolaires) et qui font peu de cas des personnes qui se trouvent à côté.
 
Monopoliser des transats : parfait pour se faire des amis en croisière !
Monopoliser des chaises longues : parfait pour se faire des amis en croisière !
 

3. Oublier le dress code

Un bermuda pour la soirée du commandant ? Un short avec des fleurs exotiques pour la soirée blanche ? Vous auriez certainement pu trouver meilleur accoutrement pour ces occasions. On ne vous exclura pas pour autant du restaurant ou casino dans lequel vous vous rendrez, mais vous pouvez être assuré d’un regard dubitatif (voire désagréable) des autres passagers. Passée une certaine heure, les espaces de loisirs en plein air et jeu d’eau sont fermés. C’est donc à partir de ce moment qu’il convient de se parer de ses plus beaux habits. Si vous avez un doute sur quoi porter en croisière, nous vous recommandons la lecture de notre guide. Il sera valable sur la croisière prévue en Antarctique en 2018 et sur bien d'autres…
 
 

4. Perturber les excursions

Ne prenez pas cet aspect à la légère, cela peut arriver (et c’est déjà arrivé). Il faut de tout pour faire un monde, et notamment les personnes qui ne comprennent pas qu’un accompagnement payant peut valoir un minimum de respect. Au programme des choses désagréables déjà vues en croisière : une arrivée en retard lors du départ du car pour une excursion, des commentaires particulièrement désobligeants sur le personnel qui encadre la sortie ou sur la nature de l’excursion elle-même… et forcément un retard ou une non-localisation de la personne lorsqu’il s’agit de repartir vers le navire. Incorrect pour tout le monde !
 
Vous aviez demandé une excursion ?
Vous aviez donc demandé une excursion…
 

5. Oublier son voisinage la nuit

Les cabines des navires sont généralement confortables, bien agencées et bien équipées. Mais il peut arriver que les parois de ces dernières ne soient pas suffisamment épaisses pour empêcher le bruit provoqué par quelques passagers indélicats de passer. Cela n’a rien de systématique et plusieurs voyages pourraient vous prouver que ce paragraphe est superflu. Si cela vous arrive, gardez votre calme, informez les personnes concernées du bruit qu’elles occasionnent et tout devrait rentrer dans l’ordre. Dans le cas contraire, faites appel au personnel du bateau, ils ont les moyens de les faire cesser.
 

6. Boire un verre (ou une bouteille) de trop

Il peut arriver que ce point soit la cause du précédent. Sauf que cet état ne sévit pas seulement dans les couloirs menant aux cabines, mais un peu partout. Rares sont les passagers croisés dans un état second lors d’une croisière, à moins que vous embarquiez sur des navires dont le thème est la fête à tous les instants. Une chose est sûre, vous ne pouviez pas trouver meilleur moyen que celui-là pour vous faire mal voir en croisière. Et si l’état de la mer se met à jouer les troubles-fête, vous risquez de le regretter à coup sûr ! Un conseil avant de prendre la direction du bar à mojitos :  regardez l’état de la météo.
 

7. Fumer sur son balcon

Ah ce fameux coucher de soleil sur l’horizon qu’on se plaît à contempler depuis le balcon de sa cabine. Tout cela serait si parfait, si votre voisin de cabine ne profitait pas de cet instant magique pour vous envoyer les volutes de son cigare ou de sa cigarette à la figure. Rappelons-le, cette pratique est interdite sur bon nombre de compagnies, cela pour des raisons évidentes de sécurité. Un petit rappel en toute cordialité devait permettre un bon dénouement à l’affaire. Dans le cas contraire, et si les symptômes persistent, n’hésitez pas à en parler à votre responsable de cabine qui lui rappellera à son tour. L’uniforme et le logo de la compagnie devraient avoir plus de poids.
 
Cigare et alcool
Cigare et alcool : des plaisirs à partager entre amis… pas entre voisins !
 

8. Acheter de l’alcool à un mineur

On ne plaisante pas avec la consommation d’alcool pour les mineurs. Et les compagnies (notamment américaines) sont très à cheval sur ce principe. Alors oui, une bière bien fraîche pour votre grand adolescent qui s’approche à grands pas de la majorité (21 ans aux États-Unis) ne devrait pas poser de problème selon vous. D’autant plus si les températures avoisinent les 40 degrés et que les parents ne se privent pas dans ce domaine. Pourtant, les règles sont les règles et le personnel attentif. Et sachez qu’un tel acte pour se traduire par un renvoi pur et simple du navire des personnes concernées par cette transgression du règlement.
 

9. Manquer de respect au personnel

En embarquant sur un navire de croisière, vous êtes client de la compagnie, et comme toute société avec ses clients, elle se doit de vous satisfaire. Pourtant, cette satisfaction a des limites et elle devient déplacée dès lors que votre comportement va à l’encontre du personnel du navire. Cela concerne des agissements comme ceux évoqués plus haut lors des excursions ou liés à une consommation excessive d’alcool, mais aussi des petites choses qui ne paraissent pas bien graves, mais qui sont désagréables pour le personnel. Par exemple, ne pas ranger un minimum sa cabine avant que le cabinier y fasse le ménage n’est pas la meilleure des idées.

Publié le dimanche 23 juillet 2017 09:44

À propos de l'auteur

Fred Santos Fred Santos : Journaliste, Fred vous informe sur l'actualité du monde des croisières.
Retrouvez +Fred Santos sur Google+
Tous les articles de Fred Santos
Pourquoi choisir Croisières d’exception ?

Une équipe francophone qui vous accompagne, bienveillante et aux petits soins > découvrir

le plaisir d’apprendre et de comprendre avec nos conférenciers > en savoir plus

La garantie des institutions qui assurent la protection des voyageurs > en savoir plus

Des navires de qualité, des destinations rares et merveilleuses > découvrir

Ils sont déjà partis avec Croisières d'exception. >  Lisez leurs témoignages