Croisière : 10 termes que vous devez connaître avant d’embarquer

C'est certain, vous allez entendre quelques-uns de ces termes et expressions une fois sur votre navire de croisière. Découvrez quelques définitions…

Croisière : 10 termes que vous devez connaître avant d’embarquer

Partagez cette info avec vos amis :
Les billets sont achetés, les guides touristiques aussi, et les bagages sur le point d'être préparés. Vous voilà presque prêt à embarquer pour votre première croisière. Mais connaissez-vous le jargon de ce type de voyage en mer ? Ce lexique peut vous être utile… Rassurez-vous, nous n’allons pas aborder des expressions trop techniques, seulement celles qui relèvent de votre bien-être et de votre sécurité, ou celles que vous êtes susceptibles d'entendre une fois à bord. Prêt à appareiller ? Appareiller… et nous débutions justement par cette définition-là ?
 

1. Appareiller

Vos bagages sont bien au chaud dans votre cabine et vous voilà sur le pont à admirer le paysage de ce port que vous vous apprêtez à quitter. Malgré ce calme apparent, le capitaine et ses officiers s’affairent à quitter le quai sans encombre. L’ensemble des manœuvres qu’ils réalisent pour y parvenir s’appelle l’appareillage. On parle aussi d’un navire qui appareille lorsqu’il quitte son mouillage (lorsqu’il n’est pas à quai, mais ancré au large). Généralement, les passagers aiment bien se positionner sur les ponts supérieurs pour disposer de la meilleure vue sur le port et la ville qu'ils quittent. Pour disposer des meilleures places, veillez à rentrer un peu plus tôt que les autres d'escale. Pour les heureux locataires de cabines avec balcon, ils doivent veiller à être positionnés du bon côté.
 

2 et 3. Bâbord et Tribord

Difficile de dissocier ces 2 termes puisque le premier n’existe pas sans le second, et vice-versa. Si votre navire de croisière pointe vers le large (ou vers un autre point) et que vous vous retrouverez positionné dans le sens de la marche, bâbord est sur le coté gauche du navire, tribord sur le côté droit. Ce n’est pas plus compliqué que ça ! Et puisqu’on en est à parler de repères, sachez que la proue se situe à l’avant du paquebot, la poupe à l’arrière. Avouez qu'il aurait été difficile pour vous de monter sur un bateau sans en connaître les termes les plus célèbres ! En théorie, ce n'est pas sur ces mots que vous allez vous baser pour vous repérer sur un navire. Vous aurez plutôt tendance à regarder les plans affichés un peu partout et qui utilisent un savant jeu de couleurs pour savoir où se situent les principaux centres d'intérêt du navire. Vous le verrez, cela n'a rien de compliqué.
 

4. Bureau d’information

Lorsqu’on arrive sur un navire aussi pharaonique qu’un bateau de croisière (même si les navires médiums et de petite taille existent aussi !), on est forcément un peu perdu, que ce soit pour se repérer ou pour trouver les services de son choix. La solution à ces éventuels errements sur les ponts et à vos divers questionnements : le bureau d’information ! C’est l’équivalent de la réception d’un hôtel. Même si depuis votre arrivée sur le paquebot, vous avez ce sentiment que le personnel ne parle pas français, vous devriez être agréablement surpris. Les membres habilités à l'hospitality center (l'autre nom donné au bureau d'information) arborent de petits badges en forme de drapeaux et correspondant aux langues qu'il parlent. Vous trouverez forcément réponse à votre question. Notons enfin qu’un bureau des excursions est également disponible. 
 

5 et 6. Cabine extérieure ou intérieure

C’est votre chambre (et salon ainsi que la salle d'eau) et elle peut prendre plusieurs formes : soit elle n'a pas de fenêtre ou hublot, on parle alors de cabine intérieure (ce sont les moins chères) ; soit elle a une ouverture, et on parle alors de cabine extérieure. Les intitulés cabines balcon et suites ne devraient pas vous poser trop de problèmes de compréhension. Comme dans la plupart des hôtels, une personne est en charge de sa propreté et veille à ce que vous ne manquiez de rien. On l’appelle le cabinier. Chaque jour, ce dernier s'assure que le ménage et le lit y soient faits. Là encore, comme dans un hôtel, vous pourrez indiquer les moments où vous ne souhaitez pas être dérangé(e). Minibar et service de pressing sont également au programme, mais occasionneront par contre un surcoût. À moins que vous ne voyagiez sur une compagnie de luxe ou que vous bénéficiez de promotions…
 
 

6. Journal de bord

Chaque jour, un journal est rédigé par le service de communication du bateau. Vous le retrouverez chaque soir dans votre cabine. Il listera notamment les moments forts attendus pour le lendemain et les détails nécessaires pour les excursions, les manifestations culturelles, les repas… La liste des numéros utiles y est à chaque fois mentionnée. Autre information précieuse quer vous trouverez dans cette littérature, les promotions du jour. Parce que le nombre de nationalités différentes que l’on trouve sur un bateau de croisière se compte par dizaines, le document est traduit dans de nombreuses langues. Vous le savez maintenant, une véritable rédaction et un service d’imprimerie se trouvent à bord.
Ajoutons qu'un journal de bord complémentaire est distribué de manière quotidienne pour les passagers de Croisières d'exception. Heures et thèmes des conférences, détails sur les excursions avec accompagnants francophones, aide au départ… des informations d'autant plus précieuses lorsqu'on fait une croisière à l'autre bout du monde :
 
 
 

7. Passerelle

Ne l’oubliez jamais, vous devez absolument tout aux personnes qui se trouvent à l’intérieur de cette zone… du moins en ce qui concerne le bon déroulement de votre croisière. Cet endroit, c’est le poste de commandement de votre navire, là où travaillent le commandant, le commandant en second et tout le staff spécialisé. On y trouve également tout le matériel nécessaire à la navigation du paquebot (radar, sondeur, la fameuse table des cartes…). Sécurité oblige, la passerelle offre une vue panoramique à ses hôtes. Elle est aussi inaccessible au passager lambda. Vous aurez toutefois la possibilité de voir le capitaine de votre navire au cours de la soirée du commandant, ainsi que lors de la traditionnelle séance photo. Des visites dans cette zone sont plus facilement organisées sur les navires fluviaux. La proximité avec l'équipage à la barre également plus importante.
 

8. Point de rassemblement

Autant vous le dire tout de suite, si l’ensemble des voyageurs est appelé à cet endroit sur fond de corne, n’oubliez pas votre gilet de sauvetage. Le point de rassemblement désigne l’endroit où les consignes seront données en cas de problème. Comme vous pouvez l’imaginer avec des paquebots capables d’accueillir des milliers de personnes, il existe de nombreux points de rassemblement sur un même navire. Localisez le vôtre dès votre arrivée, cela peut être utile. Et sachez qu'un exercice de sécurité sera réalisé le jour de votre arrivée sur le navire. Sachez que vous pourrez difficilement y échapper, même si vous avez de nombreuses croisières à votre actif. C'est l'équivalent maritime de la démonstration de sécurité à laquelle on assiste systématiquement juste avant le décollage des avions.
 

9. Pont

Qu'il soit de petite ou de grande taille, lorsqu’on regarde un bateau de croisière sur sa tranche, on distingue très nettement les étages de ce dernier. Le champ lexical de la croisière parle plutôt de ponts pour désigner les différents niveaux d’un navire. On distingue plusieurs ponts : le pont principal qui occupe l’intégralité de la surface du bâtiment. C’est en quelque sorte le rez-de-chaussée du navire. On trouve également le pont de promenade, les 1ers, 2ds… ponts qui se trouvent au-dessus du pont principal. Au-dessous, on parle de faux-ponts. On emploie aussi le terme de pont supérieur pour désigner les zones les plus hautes, ou encore celui de pont soleil pour le pont extérieur (dans la fluviale notamment). Précisons que certains ponts sont totalement inaccessibles aux passagers, seulement au personnel du navire.
 

10. Tous à bord 

Voilà un terme que vous lirez tous les jours sur votre journal de bord. L'expression « Tous à bord » fait référence à l'heure la plus tardive à laquelle vous devrez être embarqué(e). La raison ? Le navire est sur le point de partir et ne vous attendra pas lors de votre retour d'escale. Internet regorge de scènes de désespoir de passagers restés à quai alors que le navire quitte lentement le quai avec leurs proches à bord. Si vous ne voulez pas être la prochaine coqueluche de YouTube et autre réseau social, la mémorisation de cette expression est la bienvenue !
 
S’il y a un vocabulaire à ne pas oublier, c’est bien celui-là. Dernière chose avant embarquement, évitez de prononcer des mots comme « corde », « ficelle » ou d’apporter votre lapin à bord, ce sont de vieilles superstitions de marins. Ce serait dommage de les fâcher.

Publié le jeudi 4 juin 2015 15:06

À propos de l'auteur

Fred Santos Fred Santos : Journaliste, Fred vous informe sur l'actualité du monde des croisières.
Retrouvez +Fred Santos sur Google+
Tous les articles de Fred Santos

Pourquoi choisir Croisières d’exception ?

Une équipe francophone qui vous accompagne, bienveillante et aux petits soins > découvrir

le plaisir d’apprendre et de comprendre avec nos conférenciers > en savoir plus

La garantie des institutions qui assurent la protection des voyageurs > en savoir plus

Des navires de qualité, des destinations rares et merveilleuses > découvrir

Ils sont déjà partis avec Croisières d'exception. >  Lisez leurs témoignages