Helgafell, Eldfell… les volcans d'Islande à découvrir en croisière

S'il est bien une terre volcanique à visiter, c'est incontestablement l'Islande. Découvrez les plus beaux volcans de cette île volcanique par excellence

Helgafell, Eldfell… les volcans d'Islande à découvrir en croisière
Partagez cette info avec vos amis :

Fascination du feu, incompréhension des phénomènes naturels de grande ampleur, le volcanisme a pesé aux temps anciens sur l’imaginaire et la culture des hommes. Posée au milieu de l'océan Atlantique à la jonction des plaques tectoniques américaine et eurasiatique, l'Islande, littéralement la « terre de glace » recèle en son sein une intense activité volcanique et géothermale.

Si l’Italie représente à elle-seule l’activité volcanique du continent européen, l’Islande en est son unique représentant océanique en activité. Isolée, peu peuplée, son climat difficile et sa situation exceptionnelle à la rencontre de deux continents lui confère une aura singulière. L’Islande compte environ 130 volcans et failles éruptives en activité, et solfatares, geysers, sources thermales offrent une abondante énergie géothermique, ingénieusement utilisée pour chauffer eau et habitations.

Nous avons tous encore en mémoire les récentes éruptions du volcan Eyjafjöll, en avril 2010, paralysant les lignes aériennes nord-européennes, ou celle du Bárðarbunga, en août 2014. Le point culminant de l’Islande est aussi un volcan, répondant au doux nom de Hvannadalshnjúkur, culminant à 2 109 mètres. Il est dit aussi que le massif du Vatnajökull se tient juste à la verticale d’un point chaud, bouche par où le magma remonte. D’un point de vue historique, les premiers véritables colons de cette terre peu hospitalière furent scandinaves, et succédèrent au 9e siècle à quelques ermites irlandais. Ces colons mirent en œuvre le plus vieux parlement du monde, l'Althing, unissant le système clanique ancestral.

Au sud de l'Islande se trouve l'archipel des îles Vestmann, dont la plus importante, Heimaey, abrite deux splendides volcans : à l’est, l'Eldfell, et au sud-ouest le Helgafell. Si ce dernier est inactif depuis plus de 6 000 ans, son voisin est bien plus jeune. Une nuit de janvier 1973, l'Eldfell, littéralement « montagne de feu », surgit subitement du sol. L'île est évacuée dans la précipitation, de véritables fontaines de lave engendrant des coulées qui finissent dans la mer, et menacent de condamner l’accès au port d'Heimaey. Pour éviter ce drame économique sur une île presque entièrement vouée à la pêche, il faudra des efforts d’arrosage colossaux de la part des autorités pour arrêter la lave. Si l'île y a gagné en 6 mois près de 2,5km² de superficie, bien des maisons furent détruites par cette éruption. Aujourd’hui, le cône volcanique aux couleurs rouges et noires est calme et randonner jusqu’au sommet permet d’embrasser un panorama à couper le souffle. L'île, l'océan, le voisin Helgafell et la bourgade de Heimaey aux maisons colorées sans oublier la coulée de lave composent un tableau indescriptible.

Paysages époustouflants, richesses géologiques, voilà des trésors qu’il est loisible de découvrir lors d’une croisière islandaise surprenante passant par les somptueux Helgafell et Eldfell.

 

Publié le mercredi 12 juin 2019 à 11:00

À propos de l'auteur

Fred Santos Fred Santos : Fred Santos : Journaliste, Fred vous informe sur l'actualité du monde des croisières. Parmi ses articles, des guides sur les bateaux de croisière, le vrai prix d'une croisière