C'est déconseillé sur les navires… mais vous le faites quand même

Transgresser les règles. Voilà une pratique plus courante qu'on ne le pense à bord des navires. Découvrez les infractions fréquentes des passagers…

C'est déconseillé sur les navires… mais vous le faites quand même

Partagez cette info avec vos amis :

Si repos, plaisir et divertissements en tout genre règnent en maître sur un navire de croisière, les règles font aussi partie du voyage. Il en est certaines qu’il ne vaut mieux pas transgresser (ne serait-ce que pour votre sécurité et celles des autres passagers), et il en est d’autres. Intéressons-nous à toutes celles que vous ne respectez pas forcément sans pour autant mettre en péril le navire.

Ne pas respecter les codes vestimentaires

Rappelez-vous, il y a quelques semaines, nous évoquions le dress code en croisière. Vous y appreniez que les compagnies avaient leurs spécificités quant à la manière de se vêtir dans les différents lieux du navire, selon les moments… Même si la plupart des passagers respectent ces règles, d’autres oublient le costume pour le dîner du soir ou frôlent l’impolitesse en se rendant au restaurant en maillot de bain. Alors vous pouvez mettre cela sur le compte d’une cabine placée à l’autre bout du navire et/ou d’une excursion qui ne vous laisse que très peu de temps pour déjeuner, mais sachez que cela n’est pas toujours bien vu. Pas seulement par les membres d’équipage, mais aussi par les autres passagers. S’il s’agit de votre première croisière, vous êtes prévenu. Dans le cas contraire, vous êtes impardonnable !

Non respect du code vestimentaire à bord

 

Profiter de l’air marin (en mode blocage malin)

Cela fait partie des interdits en croisière, mais vous n’en faites généralement pas grand cas. Lorsque vous vous retrouvez dans votre cabine, vous appréciez sans doute la fraîcheur procurée par le système d’air conditionné. Seulement, vous regrettez de ne pas être en contact avec les éléments, et plus particulièrement la mer qui ne se trouve qu’à quelques mètres de vous. Si le seul obstacle qui se dresse entre vous est une porte de balcon, la tentation est grande de la laisser ouverte. Seulement, le système de fermeture automatique ne vous simplifie pas la tâche. Vous utilisez alors une chaise pour bloquer la porte. Méfiez-vous ! Même si la météo du journal de bord est annoncée comme clémente pour la nuit, l’humidité a de grandes chances de s’inviter dans votre cabine.
 

Emporter plus d’alcool que vous ne devriez à bord du navire

Comme vous le savez peut-être, l’introduction de bouteilles d’alcool est limitée à bord des bateaux. D’une manière générale, comptez sur 1 à 2 bouteilles autorisées par personne, et cela le jour de l’embarquement seulement. Ne comptez pas sur les escales pour un éventuel ravitaillement, cela vous sera confisqué. Notons que certaines compagnies les interdisent dès l’embarquement à l’instar de Costa et MSC qui vous les restituent à la fin de votre voyage. Toutes ces limitations incitent certains passagers à user de ruses et stratégies pour embarquer plus d’alcools qu’ils ne le devraient. Fait étonnant, il y a même un site dédié à cette problématique et des boutiques d’accessoires en ligne. Vous vous en doutez, on est généralement assez loin d’une subtile dégustation de grands crus.
 

Oublier les horaires (à vos risques et périls !)

Au diable les horaires, vous êtes en vacances ! Voilà une phrase que vous regretterez avoir prononcé lorsque vous vous retrouverez à quai en découvrant votre navire partant au large avec vos affaires, votre conjoint(e) et pourquoi pas vos enfants. Le cas est plus fréquent qu’on ne le pense, et donne parfois lieu à des scènes cocasses, voire de situations de détresse absolue. Le capitaine ne plaisante pas avec les horaires et privilégiera toujours l’intérêt de son itinéraire. Alors, si partir en retard en escale ou en excursion n’a rien de catastrophique en soi, rater le « Tous à bord ! » peut s’avérer bien plus problématique. Stress, dépenses supplémentaires liées au transport… au fait, n’aviez-vous pas dit que vous étiez en vacances ?
 
Le Celebrity Infinity vu depuis la côte
 

Manquer d’attention lors des exercices de sécurité

Vous n’y couperez pas dès lors que vous poserez le pied à bord d’un navire de croisière. Quelques heures seulement après votre embarquement, vous serez appelés et regroupés sur la coursive pour écouter les instructions de sécurité. Soyons honnêtes, cette séance est loin d’être la plus agréable de votre croisière. La foule est dense, il faut chaud (notamment sous le gilet de sauvetage obligatoire), et cela dure… ! Bref, tous les ingrédients sont réunis pour se disperser, discuter avec ses voisins, admirer le paysage, rechercher des amis à l’autre bout de la coursive… Rassurez-vous, c’est un instant certes peu appréciable, mais qui n’interviendra qu’une fois seulement au cours de votre voyage. Ne cherchez pas à l’éviter, vous serez rappelé à l’ordre de toute manière ! 
 

Une pause cigarette sur le balcon de votre cabine

L’appel de la nicotine se fait entendre une fois de plus ? L’odeur de tabac froid du fumoir ne vous emballe pas plus que ça ? La tentation de fumer une cigarette ou un cigare sur votre balcon pointe logiquement le bout de son nez. Pourtant, c’est spécifiquement interdit pour des raisons évidentes de risques d’incendie. On vous laisse imaginer les conséquences de cigarettes mal éteintes qui termineraient leur course sur des matières inflammables du navire. Malgré cela, vous êtes nombreux à ne pas respecter ces règles, notamment parce que vous estimez que le coût de la cabine-balcon justifie cette petite infraction. Au fait, saviez-vous qu’il existe des espaces extérieurs sur les terrasses à la poupe du bateau ?
 
Balcon en croisière
 
 

Débarquer de la nourriture

Nul n’est censé ignorer la loi ! La plupart du temps, les passagers ne savent pas qu’il est prohibé de descendre des aliments à terre. Cela peut être considéré comme une importation illicite puisque non conditionnée et ne répondant pas aux normes sanitaires locales. Alors, face aux nombreuses possibilités qui s’offrent à vous lorsque vous passez par la case buffet, il est difficile de résister. Et l'idée de nous dispenser de quelques dépenses supplémentaires à terre en prenant un sandwich et 3 pommes pour se restaurer en escale aura fini de vous séduire. Alors, bien sûr, les contrôles sont moins stricts au débarquement qu'à l'embarquement, mais sachez vous n'êtes pas à l'abri d'une vérification inopinée… voire d'une amende !
 

En mode transgression totale à la piscine

Ciel bleu, transats, ambiance estivale, jeux d’eau pour petits et grands, toboggans… difficile de ne pas se sentir pleinement en vacances et de faire valser toutes les règles. Pourtant, se rendre à la piscine d’un navire est plus contraignant que dans une piscine municipale où des règles strictes sont déjà en vigueur. Sauter dans l’eau sans faire attention aux autres, plonger dans un bassin où la profondeur est plus faible, courir sur le carrelage, se rendre dans les bains chauds et à remous avec un bébé… tant de règles que vous transgressez trop souvent à bord, et qui peuvent par contre vous mettre en danger (vous-même et les autres). Maître nageur à bord d’un navire de croisière ? Pour sûr, vous devez apprécier comme personne vos plages de repos !
 Activité piscine en croisière

 

Crédits photo : © Fotolia

Publié le lundi 27 mars 2017 13:12

À propos de l'auteur

Fred Santos Fred Santos : Journaliste, Fred vous informe sur l'actualité du monde des croisières.
Retrouvez +Fred Santos sur Google+
Tous les articles de Fred Santos
Pourquoi choisir Croisières d’exception ?

Une équipe francophone qui vous accompagne, bienveillante et aux petits soins > découvrir

le plaisir d’apprendre et de comprendre avec nos conférenciers > en savoir plus

La garantie des institutions qui assurent la protection des voyageurs > en savoir plus

Des navires de qualité, des destinations rares et merveilleuses > découvrir

Ils sont déjà partis avec Croisières d'exception. >  Lisez leurs témoignages